Ce test représente notre avis sur le jeu il est donc plus ou moins « subjectif » même si nous essayons d’être le plus neutre possible. Vous pouvez donc vous baser également sur les tests réalisés sur d’autres sites afin d’avoir un avis plus global.

Disintegration est un jeu de réflexion, tactique, FPS sorti sur PC le 16 juin 2020. Il a été développé par V1 Interactive et édité par Private Division. Il dispose de plusieurs langues : Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Russe et Portugais du Brésil. Le jeu est également disponible sur : Playstation 4 et Xbox One.

Dès le début de la campagne nous sommes directement plongés dans l’univers du jeu celle-ci a plusieurs modes de difficulté : Histoire, Facile, Normal et Difficile. Confrontée à la destruction imminente de la planète, l’humanité a mis au point une technologie de survie : « l’Intégration », c’est-à-dire le transfert d’un cerveau humain dans une armature robotique. C’est alors qu’une légion impitoyable, du nom de Rayonne, est apparue et impose « l’Intégration », qui était jadis optionnelle, au reste de l’humanité afin de consolider son pouvoir. Dès le début nous découvrons « Romer » notre Héro, un pilote de gravicycle (un véhicule à la pointe de la technologie) qui, dès les premières minute de Disintegration, est tenu en otage par Black Shuck, le dirigeant d’une importante faction de Rayonne. Romer va réussir à s’échapper de la base ennemie suite à l’assaut de celle-ci. Nous n’avons même pas le temps de respirer un instant que ça explose déjà de tous les côtés. Dès la fin de la fuite vous allez tomber sur Chartier, un humain qui a beaucoup d’attente envers-vous !

 

Sauverez-vous les derniers chercheurs d’asile encore en vie ?

 

Nous avons testé le jeu en mode graphique « Ultra », sur une configuration puissante. Disintegration est visuellement époustouflant autant durant les cinématiques que dans les phases de jeu. Les environnements ont été énormément travaillés et les effets visuels sont plutôt bluffant ! L’aspect futuriste du jeu est respecté. Sur PC, le jeu dispose de beaucoup de paramètres vidéo : résolution, mode fenêtré, qualité générale, qualité des ombres, qualité vue à distance, qualité anticrénelage, qualité post-traitement, qualité textures, qualité effets, qualité feuillage, affichage des statistiques fréquences à l’écran, gamma, V-sync, limitation de fréquences d’images.

Disintegration est une claque visuelle, surtout lorsque nous avons qu’il a été réalisé par une équipe de trente développeurs seulement.

L’ambiance sonore globale du jeu est vraiment réussie, les sons et les voix sont travaillés, l’ensemble réagit bien à l’environnement et s’adapte au visuel de celui-ci.

 

Comment se joue le jeu ?

 

Pour ce qui est du gameplay, dans le mode histoire vous passerez votre temps dans un gravicycle (véhicule volant) son contrôle est énormément agréable et ressemble aux déplacements d’un drone. Pour le manipuler vous pouvez monter ou descendre, et vous déplacer librement dans la zone de mission, le véhicule dispose d’ailleurs d’un boost. Pour vous accompagner des troupes seront disponibles au sol, celles-ci seront présentes auprès de vous lors de vos missions, vous en êtes le leader et vous devrez leurs donner des ordres. Chaque unité dispose d’une capacité spéciale (elles disposent d’un cooldown).

En visant un ennemi avec le clic droit vous favoriserez l’attaque sur celui-ci et en cliquant dans le vide vous déplacerez les unités vers cet endroit. Vous pouvez également leur donner l’ordre de se regrouper, elles se rendront alors vers votre position. Le gravicycle est également un véhicule de combat, vous aurez donc la possibilité d’attaquer avec le clic gauche de la souris sur PC. Afin de favoriser la visée le jeu dispose aussi d’un zoom. Une fonction analyse est disponible sur le véhicule, elle vous permet de retrouver les objets de mission, les boucliers de soin ou encore divers objets.

Et comment part-on en mission ?

Un hub central est disponible, vous y incarnerez Romer sans gravicycle et pourrez alors converser avec vos alliés, débloquer des défis à réaliser pour vos missions ainsi que du background scénaristique de l’univers et des personnages.

Cet endroit vous permettra aussi d’organiser vos stratégies en modifiant votre équipe et vos compétences selon votre niveau.

Les différents niveaux débloquent des améliorations regroupées en cinq catégories (durabilité, dégâts de l’arme, régénération, armes secondaires, redéploiement) toutes ces catégories disposent de bonus à acquérir selon votre niveau. Pour évoluer il vous faudra finir les missions et détruire des débris sur la carte.

Le jeu dispose d’un mode en ligne !

Des défis sont directement disponibles ce qui vous donne l’envie de vous surpasser à chaque nouvelle partie. Vous pouvez modifier votre apparence de joueur (modifier insignes, bannières et émotes) et d’équipage (modifier votre pilote, les apparences et votre gravicyle). Une boutique est disponible, dans celle-ci vous pouvez acheter des crédits qui vous permettront simplement de vous fournir du cosmétique.

Plusieurs modes de jeu sont disponibles :

  • Partie Rapide : Cartes et modes aléatoires !
  • Contrôle de zone : Capturez et contrôlez les zones !
  • Collectionneur : Éliminez des ennemies et récupérez leurs boîtes !
  • Récupération : Livrez des cœurs en plusieurs manches !

Malgré plusieurs tentatives de jeu en ligne il ne nous a pas été possible de partir en multi-joueurs et ce même après 20 minutes d’attente de partie rapide.

Le jeu dispose d’un gameplay atypique, c’est une nouvelle expérience de jeu qui fusionne FPS, tactical et réfléxion. Certains niveaux se ressemblent un peu, ce qui peut créer une forme de redondance mais l’histoire et l’univers sont tout de même très intéressants. Nous avons cependant été un peu déçu de ne pas avoir pu tester le mode multijoueur…

Disintegration

49,99 €
6.2

Gameplay / Jouabilité

6.0/10

Synopsis / Scénario / Histoire

5.0/10

Bande Son / Musique

5.0/10

Graphisme

9.0/10

Durée de vie

6.0/10

Les trucs cool :

  • Jouabilité changeante des jeux actuels : mélangeant le FPS et la stratégie, le tout dans un véhicule aérien. Assez innovant.
  • Durée de vie raisonnable.
  • Visuellement très joli.

Les trucs moins cool :

  • Un online un peu vide...
  • Missions un peu répétitives.
  • Missions et histoire linéaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.