Ce test représente notre avis sur le jeu il est donc plus ou moins « subjectif » même si nous essayons d’être le plus neutre possible. Vous pouvez donc vous baser également sur les tests réalisés sur d’autres sites afin d’avoir un avis plus global.

Death Stranding est sorti le 08 novembre 2019 sur Playstation 4 et sortira en 2020 sur PC. Il a été développé par Kojima Production et édité par Sony Interactive Entertainment. Il bénéficie de voix et d’une traduction française.

Vous incarnez dans Death Stranding Sam Porter Bridges jeune homme, atteint du DOOMS, effectuant des livraisons afin d’apporter les matériaux nécessaires à la survie des humains encore vivants, suite à une catastrophe de grande envergure. Le DOOMS est une maladie chirale regroupant un ensemble de symptômes comme, par exemple, des pleurs ressemblants lorsque le protagoniste sera en présence d’un taux élevé de chiralium.

Elle vous protégera d’ailleurs en partie de la mort. Vous serez, durant une de vos livraisons, invités à Bridges afin de parler avec la présidente (Bridget) qui vous confiera la tâche de réunir les UCA (United Cities of America) à l’aide du Q-Pidon. Pour cela vous devrez vous armer de patience et de courage puisqu’il vous faudra vous déplacer de base en base et gagner leur confiance, vous êtes le seul à pouvoir réaliser cette tâche puisque vous êtes atteint du DOOMS. Au fur et à mesure du scénario vous en apprendrez donc plus sur Sam et son passé ainsi que sur l’importance du bébé qui, au début, est considéré comme « un simple outil ». Nous avons décidé de ne pas trop en dire sur le scénario car il mérite réellement d’être découvert par les futurs joueurs du jeu ! À travers celui-ci est réalisé une satire de la société actuelle démontrant l’union nécessaire à l’homme pour progresser et aller de l’avant.

Vous aurez, au sein de Death Stranding, deux menaces principales : les mules et les échoués. Les mules sont des anticonformistes qui ne souhaitent pas traiter avec les UCA « United Cities of America ». Ils vont tout faire pour vous empêcher de répandre les connexions Chirales et vous voler vos cargaisons.

Les échoués quant à eux sont des menaces se trouvant entre le monde des vivants et celui des morts. Il est difficile de les tuer et seul Sam en a la possibilité puisque son sang a des attributs permettant de les repousser. Pour vous en débarrasser vous devrez détruire le lien qui les unis à notre monde, il ressemble à un cordon ombilical reliant les échoués au monde des vivants. Seul votre BB sera en mesure de détecter les échoués et sera votre principal allié vous permettant de créer un chemin dans les zones des échoués.

Lorsque vous tombez sur les échoués et que vos points de vie atteignent 0, vous ne mourrez pas. Vous retrouvez dans la Grève (entre le monde des vivants et celui des morts), pour revenir dans le monde des vivants vous devrez récupérer vos liens (le cordon ombilical vous rattachant au monde des vivants).

Concernant le côté technique, il est vraiment agréable de partir de zéro avec un personnage ne pouvant transporter, au début du jeu, pratiquement que l’équivalent de son poids et d’être déséquilibré. Vous pourrez, tout au long de l’aventure, évoluer votre personnage grâce aux livraisons ce qui vous permettra de porter plus de charges, d’avoir de l’assistance et même de stocker les cargaisons dans un véhicule.

Techniquement le jeu est très agréable, mais nous avons tout de même ressenti une certaine frustration lors de l’aventure concernant les véhicules.

En effet, ils sont pratiques pour transporter les cargaisons, mais ont une maniabilité assez rude. Il est très embêtant de se retrouver bloqué dans un rocher et de devoir abandonner son véhicule ou bien encore de se retrouver à cours de batterie en plein milieu d’une zone non connectée au réseau Chiral et donc dans l’incapacité de le recharger à l’aide des constructions. En parlant des constructions, lors de votre mission vous aurez l’occasion de créer des CCP (outils de construction rapide) permettant bien des choses comme construire des ponts, des générateurs d’énergie, etc… Mais cela nécessite une connexion au réseau Chiral et il faut donc avoir fait rejoindre les bases aux UCA.

Pour l’ambiance sonore, le jeu prend la liberté de s’offrir des effets spéciaux immersifs plongeant le joueur dans cet univers de façon la plus réaliste possible. Bruit de vent, cascades, bruit de pas, tout est assez finement réalisé pour vous donner une expérience des plus agréables. Dans les chambres privées vous aurez la possibilité d’écouter les musiques que vous aurez débloquées lors de votre aventure. De plus, lors de certaines de vos livraisons ou expéditions le jeu vous proposera une musique d’accompagnement tout en vous précisant le titre ainsi que le compositeur.

Pour conclure, nous avons réellement apprécié de plonger dans l’univers de Death Stranding ! Les graphismes sont tous juste époustouflants, le casting des personnages exceptionnels et l’ambiance sonore vraiment immersive. Malgré ses défauts concernant la mécanique de jeux des véhicules, en termes de gameplay Death Stranding est vraiment bon et permet de passer de nombres heures de jeu dessus, nous avons eu énormément de mal à lâcher notre manette.

Death Stranding

69,99 €
8.7

Gameplay

8.0/10

Graphisme

9.0/10

Mécanique

8.0/10

Bande Son

9.7/10

Scénario

9.0/10

Les trucs cool :

  • Monde en ligne évolutif.
  • Scénario intense.
  • Liberté d'exploration.
  • Très bonne durée de vie.
  • Online sans Playstation plus.

Les trucs moins cool :

  • Maniabilité des véhicules rigide.
  • Les échoués sont trop présents.
  • Trop de livraisons.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.