Home » Jeu » Aventure » Ys VIII : Lacrimosa of Dana : Une aventure avec une brise marine agréable mais sans repos !

Ys VIII : Lacrimosa of Dana : Une aventure avec une brise marine agréable mais sans repos !

Ys VIII : Lacrimosa of Dana

[54,99€ - 60.00€]
9.6

Gameplay

10.0/10

Graphisme

9.0/10

Mécanique

10.0/10

Bande Son

10.0/10

Histoire

9.0/10

Les trucs cool :

  • Histoire prenante
  • Un système de combat aux petits oignons
  • Des personnages attachants
  • Une carte du monde vaste
  • Une évolution du village des naufragés
  • La pêche !

Les trucs moins cool :

  • Histoire par moment flou
  • Repérage difficile sur la carte

Adol Christin est un aventurier qui a soif d’aventure, il embarque alors à bord d’un bateau : le Lombardier, avec l’accord du capitaine prénommé Barbaros. Accompagné de son ami Dogi ils voguent vers de nouveaux horizons, mais en attendant ils vont devoir aider l’équipage du Lombardier en contrepartie du voyage. Le capitaine propose à Adol de visiter une île des plus étranges du nom de Seiren. L’aventurier est énormément emballé par cette île, Barbaros décide donc de le rapprocher le plus possible car, selon certaines rumeurs, Serein serait très dangereuse et ferait échouer les bateaux s’en approchant. Celui-ci convoque notre protagoniste en pleine nuit pour lui dire qu’ils sont très proches de l’ïle. C’est à ce moment-là qu’une tempête fait rage et qu’un puissant calamar géant du nom de Océanos va venir faire couler le navire.

 

Les passagers feront alors naufrage sur l’île de Seiren qui cache en elle de terribles secrets ! Ceux-ci vont devoir s’unir, se retrouver afin de créer un village pour survivre.

Chaque personnage a une histoire bien détaillée tout au long de l’aventure, ce qui renforce les liens avec eux. Chaque histoire est pensée, réfléchie pour en apprendre plus sur eux et les faire évoluer dans l’univers.

L’univers nous fait vivre, en parallèle l’une de l’autre, les histoires de Dana et Adol. Dana est une protectrice du grand Arbre, elle vit dans un passé antérieur à Adol. Elle va pouvoir, grâce à ses visions, interagir avec les Héros afin de leurs permettre d’avancer dans leur aventure. Ce système est plutôt bien optimisé et nous permet de ne pas se perdre dans la compréhension du scénario.

Les musiques du jeu collent bien à la pâte graphique, les deux, en union, réalisent une immersion des plus agréable afin de profiter pleinement de YS VIII Lacrimosa Of Dana. Graphiquement le jeu n’est pas le plus beau de son époque mais le charme opère et la qualité graphique est largement optimale pour un J-RPG. (Pour rappel il est sorti initialement en 2016 sur PSVITA , mais nous réalisons l’avis sur sa version PC sortie le 16 Avril 2018).

 

Le J-RPG dispose d’énormément d’activités variées à réaliser :

  • Remplir la carte en explorant chaque recoin, permet alors de repérer les objets, minerais ainsi que les monstres.
  • Toujours dans l’exploration, nous aurons un objectif : retrouver le maximum de naufragés permettant d’améliorer le village ainsi que débloquer des zones cachées.
  • Les minerais, feuilles, matériaux en tout genres permettront l’amélioration de vos armes, armures et équipements.
  • Le village est par moment attaqué par les monstres avoisinant, il vous faudra donc construire des protections et les améliorer. Dites bonjour à la contre-attaque.
  • Des artefacts se débloqueront au fur et à mesure de votre aventure vous débloquant de nouvelles zones à explorer. (Gants d’escalade, bottes pour marcher sur la boue, plumes de double saut et bien d’autres…)
  • Vous pouvez aussi améliorer vos affinités avec les villageois débloquant alors des objets bonus et de l’histoire de ceux-ci.
  • Les compétences de vos personnages sont évolutives et pas uniquement liées à l’XP de votre équipe.
  • Les boss sont intenses et arborent une stratégie à utiliser. Faiblesses à telles armes ou compétences ou tels éléments. A vous de trouver les stratégies à adopter.
  • La pêche est agréable et relaxante !

Avis personnel :

L’aventure nous a pris énormément de temps et procurer beaucoup de plaisir. Nous avons fouillé pour avoir tous les naufragés, essayer de récolter tous les artefacts, essayer d’avoir le 100% de la carte ainsi que tous les lieux à découvrir. L’histoire, quant à elle, nous a totalement emporté. Découvrez comment l’Humain aurait pu “évoluer” (disparaître) si Adol et son équipe n’aurait pas été sur L’Île de Serein et si Dana n’avait pas été là.